TUSHIKUNI

Tushikuni (T.Serre) né en 1973 à l'Est de Paris, est un artiste qui a grandi dans le monde du dessin.

Un ADN fait de bande dessinée et de rencontres, des collaborations multiples en street'art Tushikuni n'a jamais rien cédé aux critiques; utilisant plusieurs techniques apprises au fil des rencontres. Résidant en Asie pendant 6 ans, Tushikuni revient en France, plus inspiré que jamais.

GALERIE ARIKA UNO

André François BARBE

par | Juil 1, 2021

 

 

 

 

Hommage à l'excellant et regretté André François BARBE

BARBE était l’homme le plus délicat que j’ai eu la chance de rencontré parmi les amis de mon père. Un vocabulaire précis et riche, un humour magnifique et charmeur. Barbe me manque !

J’ai donc décidé de lui rendre hommage sur serre-humour.com

Barbe a forcement sa place sur ce site internet, il était un des membres fondateur des humoristes associés.  Et de loin celui qui savait dessiner les femme d’un trait précis et d’une courbe calipige !

 

 

 

 

LES COURBES GRAPHIQUES ET L'ELEGANCE D'UN DESSINATEUR INOUBLIABLE !

André-François Barbe est né en 1936 à Nîmes ; Il a publié ses premiers dessins en 1958 dans Le Rire. Il a ensuite collaboré à l’Expansion, Charlie Mensuel, Hara-Kiri, Pilote, l’Echo des savanes, Le Monde, L’Express, Les Echos. Barbe a aussi dessiné pour Punch (G.B) et PlayBoy (U.S.A).

Membre des Humoristes Associés, avec Avoine, Blachon, Bridenne, Lacroix, Laville, Loup, Mose, Napo, Nicoulaud, Sabatier, Serre, Siné, Soulas, Trez. Il a participé à tous les albums collectifs ; Le ski, Les Sept pêchés capitaux, La Table, La Mer, Le Vin.

 Ces dessins aux charmes sans pareil, ces illustrations à couper le souffle, cet érotisme unique et digne des maître érotique Italiens. Mais non Barbe était français de Nimes et vivant à Paris.  Les cases sont des images dont les femmes sortent et prennent vie; 

Barbe a créé plusieurs albums magnifiques à découvrir ou redécouvrir. 

Nous avons décidé de vous présenter le travail de BARBE en 20 dessins tous issus du magnifique portfolio édité en 1981 ( 20 sérigraphies en noir et blanc, signée et numérotée disponibles dans notre boutique)

SEEL

« Streetart et très belles sérigraphies »

Seel continue de nous ravir avec ses très belles sérigraphies aux couleurs souvent Or. Cet artiste né fin des années 70, aux influences graphiques diverses nous livre un travail magnifique. Découvrez ou redecouvrez SEEL au travers de ces créations présentées et disponibles dans notre boutique.

Né à la fin des années 70 dans le sud de l’Ile-de-France, Seel découvre les arts graphiques au travers de la pratique du skateboard. En 1996, il débute son activité picturale au travers du graffiti.

Dès la fin de ses études d’art et de communication visuelle, il exerce en freelance son activité graphique.

Parallèlement à son activité professionnelle, il organise et participe à plusieurs expositions, d’abord basées sur le graffiti, puis sur le graphisme et la peinture.

Il délaisse ensuite les expos pour se concentrer sur le dessin et le collage. Depuis plusieurs années, et par soucis d’indépendance, il a progressivement monté son atelier de sérigraphie, outil qui lui permet de reproduire ses dessins en séries limitées.

Seel aborde différentes thématiques: les Vanités dans l’art, la nature, la mort, les mythes… Aujourd’hui, il prépare plusieurs expositions et travaille sur de nouvelles oeuvres alliant toujours cette approche graphique si spécifique.

ARIKA UNO " la tradition Japonaise s'empare des thèmes actuels"

ARIKA UNO est un artiste français né en banlieue parisienne au début des années 80. Après avoir vécu à Londres pour étudier la musique, il a décidé il y a quelques temps de revenir à ses premières amours et notamment ceux pout la culture japonaise et les dessins animés de son enfance.      Arika Uno - Gafa | Barnebys               Arika Uno - I love Hip-Hop | Barnebys

Après un parcours chaotique musical et une série de déception, il revient au dessin et à l’illustration, fort de son expérience et de son bagage culturel graphiquement très riche. Son pseudo n’est simplement que l’anagramme du célèbre manga créé à partir de 1982 par Katsuhiro Otomo : Akira
Akira s’empare des thèmes actuels et à la manière de l’œuvre d’Otomo, exerce une critique du capitalisme, mais rend aussi hommage à tous ces héros d’enfance et leurs univers créatifs foisonnants.

ARIKA UNO, "le Japonais Français nous enchante par sa technique, ses délires et ses souvenirs d'enfants"

ARIKA UNO l’alias d’Akira Uno (宇野 亜喜良 Uno Akira) est un artiste français né en banlieue parisienne au début des années 80. Graphiste, illustrateur et peintre japonais, il a  vécu à Londres pour étudier la musique, il a décidé il y a quelques temps de revenir à ses premières amours et notamment ceux pout la culture japonaise et les dessins animés de son enfance. Après un parcours chaotique musical et une série de déception, il revient au dessin et à l’illustration, fort de son expérience et de son bagage culturel graphiquement très riche. Son pseudo n’est simplement que l’anagramme du célèbre manga créé à partir de 1982 par Katsuhiro Otomo : Akira
Akira s’empare des thèmes actuels et à la manière de l’œuvre d’Otomo, exerce une critique du capitalisme, mais rend aussi hommage à tous ces héros d’enfance et leurs univers créatifs foisonnants.

Son travail se caractérise par des portraits fantasmés, un flux de lignes sensuel, un érotisme flamboyant (et parfois grotesque) et l’utilisation fréquente de collages et de couleurs vives. 

Invité de Marque ! SERGIO VANELLO: "le Maestro Italien du comic book"

L’Italie nous enchante encore et toujours. Les dessinateurs latins ne seraient-ils pas les meilleurs lorsqu’il s’agit de sensualité et de dessins érotiques ?

SERGIO VANELLO en est la preuve. Ce diplômé des Beaux-arts Italiens, ne cesse de combler les fans de bande dessinée et de comics. C’est donc un Honneur pour nous de vous présenter son travail et même de vous proposer ses œuvres à vendre.  Collectionneurs tenez vous prêts !

 

 

 

 

Sergio Vanello : "des Beaux-Arts aux Comic Book"
« Né à Luni (SP) le 1er Février 1968, Sergio Vanello est un Artiste de Bande dessinée / illustrateur chez Edizioni NPE, Linus et Editoriale AUREA. Artiste visuel au Spazio Papel Milano. BIOGRAPHIE: auteur et designer chez Edizioni NPE et LINUS (magazine).

Auparavant rédacteur à «AUREA Editoriale» (LANCIOSTORY, SKORPIO), ROME. Professeur d’art et d’image et disciplines picturales. -LINUS MARS 2020: début sur Linus (mars 2020) avec une illustration dédiée à Stephen King.

« Ce mois-ci, Linus m’a offert la joie et l’honneur de réaliser deux pochettes : Le portrait du prix Oscar Frances McDormand pour le mensuel ; et le portrait de Battiato pour ′′ specialinus « , le spécial entièrement consacré au grand artiste disparu. »Peut être une image de 3 personnes et texte
Diplômé avec mention de l’Académie des Beaux-Arts de Carrare et a obtenu le spécialisation dans l’enseignement à l’Université de Pise, Sergio Vanello est Professeur de Disciplines picturales et Art et Image. Son activité artistique s’exprime surtout avec la bande dessinée et la peinture. Parmi les expositions à son actif on se souvient: 1992, GALLERIA SELENE, Milan (édité par U. Buscioni et G. Gentile); 2000, GALERIE BERTRAND KASS, Innsbruck, Autriche; 2003 NEUEN RATHAUSES, Ingolstadt Allemagne; 2004, MUSÉE DU MARBRE, Carrare; 2004, GALERIE ALANDA, Carrare; 2007, ARTENIMES, SALON D’ART CONTEMPORAIN, Nîmes, France; 2007, GALERIE D’ART CONTEMPORAIN À BORD AGENDA, Montpellier, France. Depuis 2017, son les œuvres sont en permanence à la galerie SPAZIO PAPEL à MILAN.               Peut être un dessin de une personne ou plus et texte                                    Peut être une illustration de une personne ou plus       
En plus de son activité de peintre, il s’est consacré ces dernières années à la bande dessinée, en tant que dessinateur. Après après avoir publié diverses histoires présentées dans certaines éditions de Lucca Comics, depuis janvier 2016 débute sa collaboration avec AUREA EDITORIALE, Rome (éditeur de Lanciostory et Skorpio). En 2017, il a commencé sa collaboration avec NICOLA PESCE EDITEUR (roman graphique). Depuis mars 2020, il collabore avec le magazine LINUS  

Sergio Vanello dans notre galerie

 

ARTISTES ET GRAPHISTES D'ICI OU D'AILLEURS

serre-humour.com serait annuyeux si nous ne devions parler que d’un seul artiste; C’est la raison pour laquelle, nous vous présentons d’autres artistes graphistes de tous les horizons. Humoristes, dessinateurs de bande déssinée, graphistes et artistes de « street art ».

Car la passion du dessin n’a pas de limites !

SERGIO VANELLO : Invité de Marque ! "le Maestro Italien du comic book"

L’Italie nous enchante encore et toujours. Les dessinateurs latins ne seraient-ils pas les meilleurs lorsqu’il s’agit de sensualité et de dessins érotiques ?

SERGIO VANELLO en est la preuve. Ce diplômé des Beaux-arts Italiens, ne cesse de combler les fans de bande dessinée et de comics. C’est donc un Honneur pour nous de vous présenter son travail et même de vous proposer ses œuvres à vendre.  Collectionneurs tenez vous prêts !

 

 

 

 

Sergio Vanello : "des Beaux-Arts aux Comic Book"
Né à Luni (SP) le 1er Février 1968, Sergio Vanello est un Artiste de Bande dessinée / illustrateur chez Edizioni NPE, Linus et Editoriale AUREA. Artiste visuel au Spazio Papel Milano. BIOGRAPHIE: auteur et designer chez Edizioni NPE et LINUS (magazine).

Auparavant rédacteur à «AUREA Editoriale» (LANCIOSTORY, SKORPIO), ROME. Professeur d’art et d’image et disciplines picturales. -LINUS MARS 2020: début sur Linus (mars 2020) avec une illustration dédiée à Stephen King.

Diplômé avec mention de l’Académie des Beaux-Arts de Carrare et a obtenu le spécialisation dans l’enseignement à l’Université de Pise, Sergio Vanello est Professeur de Disciplines picturales et Art et Image. Son activité artistique s’exprime surtout avec la bande dessinée et la peinture. Parmi les expositions à son actif on se souvient: 1992, GALLERIA SELENE, Milan (édité par U. Buscioni et G. Gentile); 2000, GALERIE BERTRAND KASS, Innsbruck, Autriche; 2003 NEUEN RATHAUSES, Ingolstadt Allemagne; 2004, MUSÉE DU MARBRE, Carrare; 2004, GALERIE ALANDA, Carrare; 2007, ARTENIMES, SALON D’ART CONTEMPORAIN, Nîmes, France; 2007, GALERIE D’ART CONTEMPORAIN À BORD AGENDA, Montpellier, France. Depuis 2017, son les œuvres sont en permanence à la galerie SPAZIO PAPEL à MILAN. En plus de son activité de peintre, il s’est consacré ces dernières années à la bande dessinée, en tant que dessinateur. Après après avoir publié diverses histoires présentées dans certaines éditions de Lucca Comics, depuis janvier 2016 débute sa collaboration avec AUREA EDITORIALE, Rome (éditeur de Lanciostory et Skorpio). En 2017, il a commencé sa collaboration avec NICOLA PESCE EDITEUR (roman graphique). Depuis mars 2020, il collabore avec le magazine LINUS  

Sergio Vanello dans notre galerie

 

Hommage à André François

 

 

 

 

 

 

Humour, élégance et cinéma: Barbe nous manque ! L'envie de lui rendre hommage est trop forte. Offrons nous le plaisir de découvrir ou redécouvrir quelques unes de ses planches, et laissons nous aller au fil de ses courbes gracieuses et parfois érotiques.

Ami fidèle de Claude Serre, camarade de marque au sein des humoristes associés, Barbe nous a quitté en 2014. Nous avons perdu un homme délicieux et drôle, dont les dessins si poétiques ressemblaient parfois aux dessins de Sempé; et dont les cases nous racontaient des histoires en noir et blanc.

Barbe savait dessiner, mais il parlait si bien que je dois me résoudre à vous inviter à regarder ses dessins et partager avec vous le plaisir de le sentir encore parmi nous.

T.S                             visitez la GALERIE BARBE 

 

SEEL

"Streetart et très belles sérigraphies"

Seel continue de nous ravir avec ses très belles sérigraphies aux couleurs souvent Or. Cet artiste né fin des années 70, aux influences graphiques diverses nous livre un travail magnifique. Découvrez ou redecouvrez SEEL au travers de ces créations présentées et disponibles dans notre boutique.

 

L' ARTISTE "SEEL" SE DEVOILE

 

Né à la fin des années 70 dans le sud de l’Ile-de-France, Seel découvre les arts graphiques au travers de la pratique du skateboard. En 1996, il débute son activité picturale au travers du graffiti.

Dès la fin de ses études d’art et de communication visuelle, il exerce en freelance son activité graphique.

Parallèlement à son activité professionnelle, il organise et participe à plusieurs expositions, d’abord basées sur le graffiti, puis sur le graphisme et la peinture.

Il délaisse ensuite les expos pour se concentrer sur le dessin et le collage. Depuis plusieurs années, et par soucis d’indépendance, il a progressivement monté son atelier de sérigraphie, outil qui lui permet de reproduire ses dessins en séries limitées.

Seel aborde différentes thématiques: les Vanités dans l’art, la nature, la mort, les mythes… Aujourd’hui, il prépare plusieurs expositions et travaille sur de nouvelles oeuvres alliant toujours cette approche graphique si spécifique.

ARIKA UNO " la tradition Japonaise s'empare des thèmes actuels"

ARIKA UNO est un artiste français né en banlieue parisienne au début des années 80. Après avoir vécu à Londres pour étudier la musique, il a décidé il y a quelques temps de revenir à ses premières amours et notamment ceux pout la culture japonaise et les dessins animés de son enfance.     

Arika Uno - Gafa | Barnebys               Arika Uno - I love Hip-Hop | Barnebys

Après un parcours chaotique musical et une série de déception, il revient au dessin et à l’illustration, fort de son expérience et de son bagage culturel graphiquement très riche. Son pseudo n’est simplement que l’anagramme du célèbre manga créé à partir de 1982 par Katsuhiro Otomo : Akira
Akira s’empare des thèmes actuels et à la manière de l’œuvre d’Otomo, exerce une critique du capitalisme, mais rend aussi hommage à tous ces héros d’enfance et leurs univers créatifs foisonnants.

ARIKA UNO, "le Japonais Français nous enchante par sa technique, ses délires et ses souvenirs d'enfants"

 

ARIKA UNO l’alias d’Akira Uno (宇野 亜喜良 Uno Akira) est un artiste français né en banlieue parisienne au début des années 80. Graphiste, illustrateur et peintre japonais, il a  vécu à Londres pour étudier la musique, il a décidé il y a quelques temps de revenir à ses premières amours et notamment ceux pout la culture japonaise et les dessins animés de son enfance. Après un parcours chaotique musical et une série de déception, il revient au dessin et à l’illustration, fort de son expérience et de son bagage culturel graphiquement très riche. Son pseudo n’est simplement que l’anagramme du célèbre manga créé à partir de 1982 par Katsuhiro Otomo : Akira
Akira s’empare des thèmes actuels et à la manière de l’œuvre d’Otomo, exerce une critique du capitalisme, mais rend aussi hommage à tous ces héros d’enfance et leurs univers créatifs foisonnants.

Son travail se caractérise par des portraits fantasmés, un flux de lignes sensuel, un érotisme flamboyant (et parfois grotesque) et l’utilisation fréquente de collages et de couleurs vives. 

TUSHIKUNI

TUSHIKUNI

Tushikuni (T.Serre) né en 1973 à l'Est de Paris, est un artiste qui a grandi dans le monde du dessin.

Un ADN fait de bande dessinée et de rencontres, des collaborations multiples en street'art Tushikuni n'a jamais rien cédé aux critiques; utilisant plusieurs techniques apprises au fil des rencontres. Résidant en Asie pendant 6 ans, Tushikuni revient en France, plus inspiré que jamais.

Street’art et dessins érotiques constituent les modes d’expression principaux de Tushikuni. A découvrir sur serre-humour.com.

63 résultats affichés

MENTIONS LEGALES

CONDITIONS GENERALES DES VENTES

Émission" En toutes lettres" Humour noir et hommes en blanc de Claude Serre 1973

Émission" En toutes lettres" Humour noir et hommes en blanc de Claude Serre 1973

 Claude SERRE, dessinateur de 34 ans, répond aux questions d’Eric OLLIVIER à l’occasion de la publication d’un recueil de dessins grinçants intituté « Humour noir et hommes en blanc », dans lequel la médecine et les médecins ne sont pas ménagés. Questionnaire poussé des intentions et des préférences de Claude SERRE. S’il était médecin, il aurait peu de clients. « Je n’en veux pas aux médecins, je les connais très peu; mais depuis que j’ai publié ce livre, ils me disent qu’ils ont vu des choses encore bien pire que ça ».

Du tac au tac : émission du 29 juillet 1973

Du tac au tac : émission du 29 juillet 1973

Jeu qui met en compétition amicale des dessinateurs humoristes français ou étrangers. Aujourd’hui Claire BRETECHER, Jean GOURMELIN, FRED, Claude SERRE, SOULAS et Jean Pierre DESCLOZEAUX improvisent chacun un dessin à partir de la tache qu’offre la lune vue depuis la Terre.

Du tac au tac : émission du 09 septembre 1973

Du tac au tac : émission du 09 septembre 1973

GOURMELIN, CARDON et Claude SERRE tracent une ligne d’horizon sur une immense feuille puis créent une composition à trois sur le thème du souvenir d’enfance. GOURMELIN y dessine des visages coiffés de lourdes pierres, SERRE, le chemin apparemment épouvantable qui conduit à l’école et CARDON, plus grave, évoque la mort.

Toutes les images de Claude Serre sont protégées mais certaines images à venir pourront vous être proposées en téléchargement.

Connexion

S’enregistrer

Vos données personnelles seront utilisées pour vous accompagner au cours de votre visite du site web, gérer l’accès à votre compte, et pour d’autres raisons décrites dans notre politique de confidentialité.

Les collaborations
1960

Les années 1960

Durant les années 60, Claude Serre illustre d’innombrables ouvrages fantastiques et collabore à de nombreuses revues. C’est pendant cette période qu’ il utilise sa plume de la manière la plus sombre. Ce florilège de dessins inédits vous permet de découvrir son œuvre sous un angle souvent méconnu. Le dessin fantastique connaît un vrai succès à cette époque, et Serre
débute dans le métier puisque son premier album ne sera publié aux éditions Glénat qu’ une dizaine d’années plus tard. L’ humour noir de Serre puise ces origines dans  » l’ étrange et le fantastique « . De ses premiers dessins d’ humour à ces dessins les plus méconnus, ce site vous invite à découvrir de nombreux documents inédits de cet auteur culte publié depuis plus de 35 ans. ASUNRATH de Marie Thérèse de Brosse fût l’un des premier recueil que Claude Serre illustrait dans les années 60.

Les collaborations
1970

Les années 1970

 Il y avait tous ses potes, ceux de la
presse comme Soulas qui l’invite  aux rédactions de HARAKIRI et de Charlie Hebdo ,et les autres comme Avron qui faisait du café théâtre ; ça chambrait à tout va.  le caricaturiste Solo, Gourmelin – qui était son grand cousin – participaient à ces réjouissances.
Il s’en dégageait une très bonne ambiance !  Un numéro du magasine CARTON lui sera consacré et deux numéros du fameux SATYRIX un journal fabuleux.

Il rencontre Jacques Glénat et sort son premier album avec lequel il remporte plusieurs prix comme celui de « l’humour noir » comme Franquin. Mais aussi de « l’humour blanc » ou du dessin politique en Italie. Grâce à son dessin sans texte Serre prend une dimension internationale, Jacques Glénat est à la manœuvre.

Serre n’a pas manqué de collaborateurs, de potes et de compagnons de rigolade. Soulas, Loup, Bridenne, Frédéric Dard, Barbe, Blachon, Laville, … Il a la chance de rencontrer Pierre Dac, qui fera la préface du premier album (humour noir et hommes en blanc), et Francis Blanche dont il illustrera un recueil de poèmes   (mon oursin et moi)

Les collaborations
1980

Les années 1980

 Les années 80 sont folles, Serre produit 8 albums. 

Les Ha se forment et sortent leurs albums sur LE VIN, les premières réunion se font au moulin de Blachon.

Il participe à beaucoup de festivals comme celui d’Angoulême.

Il passe à la télévision et est un des premier dessinateur à utiliser le vidéographe qui permet de dessiner en direct sur les écrans de télé de DROIT DE REPONSE, l’émission de Michel Polac. Serre croise Pierre Perret, Higelin, Balasko. Il participe à des animations au CLUB MED avec ses amis dessinateurs grâce à la fille TRIGANO. Il est invité à Télé Caroline une émission de l’après midi. Il est souvent présenté chez Bernard Pivot, il rencontre Frédéric Dard, Ptiluc son pote qui dessinait des rats.

Il était un poids lourd des éditions Glénat.

 

Photographie de  l’Ami Gaston Bergeret

Les collaborations
1990

Les années 1990

Claude Serre illustre « les fleurs du mal » de Baudelaire pour le club du livre dans une magnifique éditions. Il produit moins d’albums, car il apprend sa maladie, une tumeur au cerveau. Il publiera deux albums collaboratifs, un avec Bridenne puis un avec Soulas.

Il participe souvent au festival de st Just le Martel, ou il retrouve Loup son pote des humoristes associés

BIENTOT

Les inédits des années 80 bientôt disponible

Les inédits
1980

Les inédits de Claude Serre années 90's

Les inédits

1970

LES INEDITS

1960

BIENTOT

Une collection de figurine basée sur les dessions de Claude Serre

Votre titre va ici

Your content goes here. Edit or remove this text inline or in the module Content settings. You can also style every aspect of this content in the module Design settings and even apply custom CSS to this text in the module Advanced settings.

Nouvelle collection aux éditions Glénat "Les intégrales de Serre"

Toute la collection des albums de Claude Serre a été rééditée aux éditions Glénat, et regroupe aujourd’hui sept titres. Vous pouvez retrouver et commander  la collection complète, ou chaque album dans notre boutique.

Claude Serre a inventé un style d’humour où l’observation du comportement est d’une redoutable efficacité et le dessin d’une diabolique précision. Véritable entomologiste du savoir rire, Serre traque les travers de l’homme moderne avec une jubilation contagieuse. Réunis en ouvrages thématiques, les dessins de Serre sont emprunts d’un humour absurde et ravageur, et en disent long sur notre société, sur les manies et les défauts de chacun. Serre vise juste et bien, et nous invite à rire de nous mêmes.
Disparu depuis 1998, Serre continu de nous étonner à travers ses dessins toujours autant d’actualité.

La collection Humour des Editions Glénat regroupe en grands formats les albums de Serre. Profitez de cette opportunité en redécouvrant ses grands classiques, des albums qu’on n’arrête pas de lire et de relire…

Vous pouvez retrouver tous les livres de SERRE sur glénat.com

(Tous les dessins sur le site sont la propriété de SERRE et des éditions Glénat .Toute reproduction est interdite sans autorisation.)

Cet album regroupe 140 dessins et en réalité 3 titres de Claude Serre (humour noir et hommes en blanc, rechute et le dico des maux). C’est bien dans le domaine de la médecine que l’humour noir de Serre est le plus connu. En effet, il fût l’un des premiers dessinateur satyrique à dessiner des malades et des docteurs. Encre de Chine et rouge sang sont au rendez-vous. Ces dessins indémodables datent pour certains de 1972 mais n’ont pas pris une ride. Faites défiler quelques dessins

Cet album regroupe 2 anciens titres de Claude Serre (« l’automobile » et « le bricolage »). Bricoleurs maladroits et conducteurs du dimanche pourront se reconnaître à coup sûr.  Certains dessins sur l’automobile datent des années 70 et furent édités dans le magasine SATYRIX. Serre nous démontre avec ses dessins qu’en matière de sécurité nous n’avons pas de quoi rouler des mécaniques… Faites défiler quelques dessins

Cet album regroupe (« le sport » et « la forme olympique ») 2 anciens titres de Claude Serre.

Le sport nous rend parfois plus grand, mais aussi plus ridicules.

Il y en a pour tous les sports: football, basketball, tir à l’arc, moto, altérophilie, ski…

On s’éclate en faisant du sport, au sens propre comme au sens figuré… Faites défiler quelques dessins

Cet album regroupe (« serre vice compris » Glénat 1979 Post-face de Josiane Balasko. et « savoir vivre »  Glénat 1981 P

réface de : Barbe, Bridenne, Lacroix, Laville, Mordillo, Nicoulaud, Serre Siné et Soulas    « La mort c’est bien jolie ; mais il n’y a pas que ça dans la vie – Siné 

La mort est un manque de savoir-vivre – Pierre Dac             L’album le plus noir de Serre

Serre nous envois au « 7eme ciel » car c’est bien là que nous allons tous !  Faites défiler quelques dessins

 

 

Cet album regroupe « Les vacances » Glénat 1984 Préface de Gilbert Trigano,et « Petits anges » Glénat 1985 Préface de Pierre Desproges.

Les vacances de Serre, été ou hiver, une sacrée tranche vie ! Et Avec ces gamins c’est pas toujours un conte de fées

Faites défiler quelques dessins

 

 

Cet album regroupe « La Bouffe » Glenat 1982 Préface de docteur Saraf –La cuisine dans tout ses états, à consommer sans modération- et « Musiques » Glénat 1993 Post-face de Jacques Higelin .-Du classique au punk rock une mélodie humoristique et acoustique.

2 anciens titres de Claude Serre et + de 100 dessins. Faites défiler quelques dessins…

Cet album regroupe « Zoo au logis » Glénat 1986 Préface de Raymond Devos,

« Si les animaux sont à l’image de l’homme,
le maitre n’est pas toujours celui que l’on croit. » Zoo au logis, album culte, scrute nos « 30 millions d’amis » et les rapports que nous entretenons avec eux au moyen d’un humour corrosif.

et « Chasse et pêche » Glénat 1995 Préface de François Cavanna et Post-face de Ged MARLON. Sur terre ou mer il est parfois difficile de subvenir a ses besoins sans recontrer quelques problèmes. Laissez vous appâter.

2 anciens titres de Claude Serre et + de 100 dessins. Quelques exemples dans votre fenêtre de droite…

AVATARS

FOND D’ECRAN

40 ANS DE COLLABORATIONS

 

Claude Serre a collaboré avec beaucoup d’autres artistes et illustrateurs. Nous vous proposons, en cliquant sur le texte ou l’image, d’accéder à 40 années de collaborations et d’amitié. Des couvertures de journaux et magasines, des dessins, des illustration de poèmes, des photos vous feront voyager dans des époques riches en création. Les années 1960 à 1990 furent riches dans le domaine du dessin et de la bande dessinée.

Dans cette section du site, vous pourrez découvrir l’univers de Claude Serre, ses camarades, ses amis, sont parcours collaboratif. Ses valeurs furent l’amitié et le travail et ses dans son travail qu’il lia ses amitiés les plus fortes.

Au contact des autres dessinateurs, il s’est amélioré, comme si une compétition était en cours. Son trait à changé au contact des autres illustrateurs, et ses techniques, déjà nombreuses, se sont élargies. La preuve que c’est au contact des autres que nous évoluons.

Les collaborations

Serre aimait les copains, les amis, les rencontres. Il a collaboré avec tant de monde : des artistes, des comédiens, des chanteurs.

Fréderic Dard était son copain, Pierre Dac était un modèle. Serre aimait Topor, qui l’a beaucoup influencé.

« Les années 70 et 80 : les souvenirs de fêtes, de repas…remontent à la surface. Il y avait tous ses potes, ceux de la presse et les autres ; ça chambrait à tout va. »

Les Humoristes Associés, la fanfare du piston, le caricaturiste Solo, Jean Gourmelin – qui était son grand cousin – participaient à ces réjouissances. Il s’en dégageait une très bonne ambiance !

Serre n’a pas manqué de collaborateurs, de potes et de compagnons de rigolade.

Il demarre avec Claire BRETECHER, Jean GOURMELIN, FRED, SOULAS et Jean Pierre DESCLOZEAUX  au « TAC AU TAC » une emmission de télévision, Loup, Bridenne, Frédéric Dard, Barbe, Blachon, laville, Fronza, Avron … la liste est bien trop longue.

Après la disparition de Claude Serre, François Forcadell a dirigé, avec les enfants de Serre, une très belle collection de livres grand format toujours chez Glénat. « 

Finalement la collection des  » intégrales de Serre  » a vu le jour et reste la collection disponible aujourd’hui.

(photo des humoristes associés de l’ami Gaston Bergeret)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 INEDITS et DESSINS FANTASTIQUES

Ce florilège de dessins inédits vous permet de découvrir son oeuvre sous un angle souvent méconnu. Le dessin fantastique connait un vrai succès à cette époque, et Serre débute dans le métier puisque son premier album ne sera publié aux éditions Glénat qu’une dixaine d’années plus tard. L’ humour noir de Serre puise ces origines dans

« l’ étrange et le fantastique ».

De ses premiers desins d’ humour à ces dessins les plus méconnus, ce site vous invite à découvrir de nombreux documents inédits de cet auteur culte publié depuis bientôt 50 ans.

LES FLEURS DU MAL DE BAUDELAIRE ILLUSTRATIONS CLAUDE SERRE

ANNEES PAR ANNEES

Pour les curieux, cliquez sur les albums pour en voir plus

1960

1970

1980

1990

LES ALBUMS DE CLAUDE SERRE ONT ETE EDITES A PLUS DE 10 MILLIONS D’EXEMPLAIRES AU TOTAL DES DE TOUS LES TITRES PARUS DEPUIS 1972. Plusieurs formats et éditions au fil du temps. La nouvelle collection reste la seule éditée aux éditions Glénat. Mais il reste toutes les anciennes éditions qui font les souvenirs des lecteurs devenus grands. Vous trouverez peut-être dans cette photo l’album que vous aviez ou celui de votre père. Ils ne sont pas tous sur cette photo. Claude Serre et ses albums ont fait le tour du monde , étant même traduits en Mandarin. Cet humour sans parole est international et universel

Nous avons réalisé ce site dans le but de rendre hommage à l’oeuvre de Claude Serre, et renseigner les fans ou toute personne ayant une demande à formuler.
Pour toute demande de droits d’utilisation, écrivez-nous directement à

serrecontact@gmail.com

Ce site est géré par Tom Serre ( ayant droit de Claude Serre ).

Contact

6 + 3 =

Il existe des archives de l'INA de Claude Serre

Ces images datent des années 70, période durant laquelle la télévision faisait appel aux dessinateurs pour certains programmes comme:  » Du Tac au Tac »

Biographie

Claude Serre 1938 – 1998

Né à Sucy-en-Brie Claude Serre est décédé à Caen en 1998.

Outre ses autres albums de cartoons, tous organisés autour d’un thème, ce bourreau de travail a collaboré à de nombreuses publications, illustré des articles scientifiques, gravé, décoré et peint,
fait du vitrail et de la porcelaine, réalisé des couvertures, des affiches, des publicités, des dessins politiques et les menus travaux qui sont ceux du dessinateur actif.
Sa mort prématurée a interrompu un travail qui méritait d’être parcouru, répertorié et analysé.
Rétrospectivement, il était aussi nécessaire, au travers d’un panorama de ses dessins et illustrations, de le faire connaître à un public nouveau. Et, pour ses admirateurs, de rappeler des étapes d’une carrière et de mieux faire connaître sa vie d’artiste.
Et bien sûr, de montrer, dans un panorama éclectique, les images, connues et inconnues, d’un des grands humoristes du XXéme siècle.

1. Premiers éclats : « un illustrateur de presse »

Lorsque Claude Serre débute dans le dessin, il est bien loin du genre qui lui apportera la reconnaissance publique : l’humour.
À l’âge de 15 ans, il participe et gagne un concours organisé par Prince Vaillant. Il griffonne continuellement, réalise des portraits, notamment de son père. Quand il était jeune, il dessinait déjà des vieux !
Petit à petit, il s’adonne à l’illustration, au fantastique. Il réalise des dessins pour les revues Planète, Plexus, 100 de Moyenne… Mais aussi pour des ouvrages sur la Sécurité Routière ou contre la pollution. Nous sommes à la fin des années 60.
Il propose des croquis pour Science & Vie, La Vie Électrique, Le Figaro.
Dans les années 70, rejoignant ses amis, il collabore à Hara-Kiri ou Charlie Hebdo, un peu Pilote. Le dessin d’humour,sa réussite professionnelle, n’est entré que tardivement dans sa vie.

2. ÉCLATS DE RIRE : « un engrenage vertueux »

En 1972, Serre reçoit une commande d’un éditeur de Villard-de-Lans, près de Grenoble. Celui-ci lui demande de
réaliser 50 dessins humoristiques sur le thème de la médecine. Amusé, il a honoré ce contrat et cela a donné la première édition de Humour noir et hommes en
blanc. Une édition très luxueuse, dans un coffret, tirée à seulement 500 exemplaires, un objet de collection.
Néanmoins, ce petit éditeur fait rapidement faillite puis est racheté par Jacques Glénat. À l’époque, ce dernier animait la revue Schtroumf à Grenoble, sa région natale, et débutait dans le domaine de l’édition. En observant le catalogue récemment acheté et tombant sur le travail de mon père, il
eut l’idée de le rééditer en petit bouquin avec une couverture souple, un format à l’italienne. Dès 1973, cet album a très bien
marché à la surprise générale. Pas loin d’une quinzaine d’autres suivront.
On peut dire que Claude Serre et Jacques Glénat se sont fait l’un et l’autre durant cette période, chacun débutant sur
un créneau méconnu. Puis Jacques Glénat s’est énormément développé pour devenir l’éditeur que l’on connaît aujourd’hui.

3. ÉCLATS DE VERRE : « un sculpteur de lumière »

Si l’on connaît bien ses albums d’humour, il a néanmoins énormément travaillé sur d’autres thèmes dans les années 80. Il a illustré les oeuvres de Francis Blanche, de Frédéric Dard, des éditions luxueuses de Tristan & Iseult, les poèmes de  Baudelaire… Des gravures, des sérigraphies… à foison.
Sans cela, il serait peut-être en train de graver des planches de zinc pour l’art « classique ».
Car Serre a eu comme premières amours le
monde du vitrail. Son grand cousin, Jean Gourmelin, lui presente Maurice Max-Ingrand, maître verrier. Celui ci l’engage comme chef d’atelier.
Il a réalisé les vitraux du dôme de la cathédrale de Washington, conçus à Paris puis envoyés et montés sur place. Il a également exécuté les panneaux à Ivry et des églises un peu partout en Bretagne.
En effet, l’État avait commandé à l’atelier de Max-Ingrand des oeuvres pour la plupart des églises qui avaient été détruites ou touchées durant la guerre. Donc, potentiellement, lorsque vous vous
promenez dans certaineséglises bretonnes, vous pouvez observer du Serre ! Trois personnes composaient l’atelier, lui se chargeait, entre autres, des proportions :
accomplir le dessin du vitrail, puis le transposer en dimensions réelles, choisir les coloris.
Ce passage par l’art sacré lui a permis d’acquérir la plupart des techniques classiques. Manière au noir, gravure sur bois, peinture sur verre… C’est pour cela qu’il a adopté un trait hachuré. Il y a fait ses classes, puis il a progressivement arrêté.

4. ÉCLAT TECHNIQUE : « genèse d’une oeuvre »

Pour les albums, il prenait un calepin, en général après les fêtes de fin d’année, et il décidait d’un thème. Il écrivait alors
jusqu’à obtenir plus d’une centaine d’idées, avec des crobars, des esquisses. Il choisissait les idées les plus fortes et il se
mettait au boulot. Il crayonnait sur calques pour garder les proportions et déplacer les personnages au mieux. Il attaquait
au crayon, puis finalisait à la plume et à l’encre de Chine.

À ses débuts, il dessinait sur de grandes feuilles format raisin.
Il utilisait aussi l’aquarelle sur certains dessins. Comme il était classé dans la catégorie du dessinateur qui fait du noir et blanc avec du rouge pour le sang, il a cherché à innover. Il admirait beaucoup Avoine ou Barbe qui étaient capables d’aller très vite à l’essentiel avec un trait simple et de la couleur.

Selon les thèmes qu’il devait aborder, il faisait appel à de la documentation. Pour la chasse, il a acheté des revues pour les positions, les armes. Cela fut le cas aussi pour le sport, car il souhaitait rendre le geste exact, la posture parfaite, le plus proche de la réalité possible. Mais pour tout ce qui concernait la faune et la flore, il s’en remettait à sa mémoire et ses expériences. Il connaissait très bien les oiseaux, la nature, les arbres, les feuilles. Pendant très longtemps, il m’emmena aux champignons.

Du plaisir et du travail mélangés !

5. ÉCLAT DE NOIRCEUR « une plume dans le vitriol »

Lorsqu’on parle de son oeuvre, les mots qui reviennent le plus souvent sont « cynisme », « humour noir », « vitriol ». C’est normal, c’est lié tant au fond qu’à la forme de ses oeuvres connues. Mais on peut rapprocher cela aussi de l’époque.

Les années 70 correspondent à un éclatement, une libération des moeurs.
On pouvait se permettre de dessiner du « trash » il fut l’un des premiers à s’engouffrer dans cette voie, à mettre du sang dans ses planches.
Des dessins plus noirs, tant pour le trait que pour le thème, plus percutants, des voitures qui engouffrent la route, des
accidents automobiles, – hors série 100 de moyenne –. Avec l’apparition des supermarchés et de la grande distribution, on vendait du « trash » en rayonnage !

Derrière ce cynisme, Serre cachait un rire. Il essayait la réflexion par l’absurde en montrant que certaines situations de la vie le sont vraiment. On doit en rigoler. Il rapprochait l’humour noir de la personne qui glisse : on rigole, et seulement après on va voir s’il va bien. Ce n’est pas méchant. Juste un reflex …

6. POST-SCRIPTUM

Lorsque l’on compulse le Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs de E. Benezit (éd. Gründ, 1999), on peut aisément trouver des informations concernant Maurice Max-Ingrand.
On y apprend, entre autres, que ce célèbre maître verrier (1908-1969) collabora à la décoration du Normandie, réalisa les décorations du théâtre du Palais de Chaillot et que l’on peut trouver ses oeuvres partout en France mais aussi à Bucarest, Bombay ou Tokyo. Il fut décoré de la Légion d’honneur et, après-guerre, il prit part aux commissions de restauration et de création de plusieurs cathédrales en France.
Quant à son art, on peut lire qu’il appartenait « au style 1930, caractérisé par une stylisation d’intention moderniste, lointainement issue d’une géométrisation cubisante ».

Mais ce qui est amusant, c’est la notice où apparaît Claude Serre, quelques tomes plus loin :
« Né en 1938 à Sucy-en-Brie (Seine–et-Oise). Dessinateur, graveur. Il vit et travaille à Lésigny. Il a participé en 1992 à
l’exposition : De Bonnard à Baselitz – Dix ans d’enrichissements du cabinet des estampes 1978-1988, à la Bibliothèque
Nationale à Paris. Graveur, il réalise aussi des dessins d’humour.
Musées : Paris (B.N., Cabinet des estampes) : le Printemps 1978 ».
C’est son talent de graveur qui est mis en avant, l’humour étant relégué en anecdote. Il se pourrait donc que, petit à petit, le
dessinateur humoriste laisse sa place à l’illustrateur injustement méconnu !

(INTERVIEW RÉALISÉE PAR EMMANUEL DANEY)
PHOTO n°2 et n°4 de LUDOVIC SERRE

TEST RICO